Sélectionner une page

a l'aise dans votre job

Vous sentez-vous à l'aise dans votre job ?

Drôle de question ?

Et pourtant …

Combien de personnes, de femmes, se sentent vraiment à l’aise dans leur job ?

Faites-vous partie de celles qui ne se sentent pas vraiment, ou pas toujours à l’aise, mais qui en ont pris leur parti.

Et oui, ne nous a-t-on pas répété maintes et maintes fois dans notre enfance, que l’on ne pouvait pas tout avoir, dans la vie ?

Alors, fidèle à ce que nous avons entendu, nous continuons notre bonhomme de chemin, en laissant de côté notre plainte.

Et puis, si déjà le salaire suit, si déjà le trajet boulot-maison n’est pas trop long, si déjà l’ambiance n’est pas trop détestable, pourquoi s’interroger ?

N’est-ce pas encore un caprice de notre part, voir même égoïste ?

Oh que non ! Et je dirai même que c’est de notre responsabilité de nous poser la question !

A moins que vous soyez une adepte de la méthode idéale pour foirer votre vie.

Alors, cette question « vous sentez-vous à l’aise dans votre job ? » est-elle judicieuse ou pas ?

Quel est l’enjeu de cette question ?

Judicieuse ou pas, cette question ?

Je vous réponds OUI, elle l’est à 300% !

Pourquoi ?

Parce que vous passez chaque jour, une grande partie de votre temps au travail.

Et vous sentir à l'aise au travail, a des répercussions énormes sur tout ce que vous vivez chaque jour, au travail mais aussi en dehors de votre travail.

 

Lorsque vous ne vous sentez pas à l'aise dans votre job, tout devient compliqué.

Vous manquez de motivation, d’intérêt et d’énergie.

A la moindre difficulté, votre esprit se ferme et ne voit plus les solutions. Pourtant, elles sont là sous vos yeux.

Vous vous mettez à interpréter de façon négative tous vos faits et gestes. Et aussi ceux de vos collègues, partenaires et/ou client(e)s.

A la fin de journée, vous êtes heureuse d'en finir. Vous rentrez soulagée, de pouvoir enfin déconnecter de tous vos soucis.

Mais votre esprit lui, en a décidé autrement. Et c’est reparti. Il vous repasse en boucle votre journée et son lot de frustrations.

Inutile, de vous décrire en détails l’ambiance à la maison. Au moindre petit souci avec vos enfants et/ou votre conjoint, vous sortez de vos gonds.

 

Au contraire, lorsque vous vous sentez à l'aise place dans votre job, tout vous semble rouler au travail.

Pourquoi … j’écris « vous semble » ?

Simplement, parce que tout n’est jamais parfait dans la vie, mais vous portez un tout autre regard sur votre situation. !

Lorsque vous vous sentez à l'aise, vous prenez du recul face aux évènements du quotidien.

Vous trouvez une issue, une solution pour gérer le petit problème, le petit raté, ou la petite réflexion de votre collègue, de votre patron, de votre client(e).

Votre esprit ne se charge pas inutilement de soucis, la plupart du temps, d’ailleurs disproportionnés, par rapport à votre vécu réel.

Vous profitez pleinement de ceux qui vous entourent, de leur présence, de leurs idées.

Alors, oui, vous poser la question « est-ce que je me sens à l'aise dans mon job » est une question totalement judicieuse et justifiée.

Alors, que répondez-vous ?

Quelle est votre réponse ?

Prendre le temps de répondre à cette question est important pour vous et votre entourage.

En me lisant, ou en répondant à cette question, vous venez peut-être de prendre conscience, que non, vous ne vous sentez pas ou plus à l'aise dans votre job.

Cette prise de conscience est ENORME !

Pourquoi ?

Parce qu’elle vous permet maintenant de reprendre les rênes de votre vie.

Elle vous offre la possibilité d’agir pour que votre situation change.

Et ensuite ?

Alors, vous vous posez peut-être maintenant la question : « quel pas suivant dois-je faire pour changer ma situation ? ».

Je vous propose de me retrouver dans un prochain article, dans lequel je prendrai le temps de répondre à cette question.

En attendant, je vous propose d’aller découvrir sur mon site, à la page « votre coach », ce que cette prise de conscience a changé dans ma vie.

Parce que oui, il y a quelques années, j’ai eu moi-même, cette prise de conscience. Et même si ma vie pouvait sembler une totale réussite de l'extérieur, j'ai choisi de ne pas laisser de côté la plainte que je sentais en moi.

Et vous, que choisissez-vous ?

A très bientôt !

Isabelle Viard Leveugle, coach